Publié le 8 avril 2017

Coavionnage : tout savoir sur cette nouvelle tendance

Tout ce qu'il faut savoir sur le coavionnage

Cette fois-ci, nous nous intéressons à une tendance toute particulière qui fait beaucoup parler. Après le co-jardinage ou encore le covoiturage qui a fait sensation en France, les autorités ont finalement légalisé la pratique du coavionnage sur le territoire. Le concept ? Et bien, le même que celui du covoiturage, mais avec un avion. Les tarifs seraient par conséquent fortement réduits et votre expérience différente. Eh oui : le coavionnage vous permettrait, en fait, de voyager à bord d’un jet privé. De quoi nous faire nous « monter au septième ciel ».

Avion partagé : une tendance enfin légalisée

Ça y est, depuis août 2016, les autorités ont légalisé la pratique du coavionnage sur notre territoire. Mais l’aventure a été rude. En effet : les autorités ont tout d’abord voulu interdire cette pratique qu’ils jugeaient dangereuse et incertaine. Mais après réflexion, ils ont jugé que le développement des avions collectifs pouvait être un phénomène intéressant. Avant toute chose, rappelons que le principe du coavionnage pour un propriétaire d’avion privé, c’est de partager les frais d’un vol avec des personnes candidatant sur internet. En fait, le principe est sensiblement le même que pour le covoiturage, mais les conditions sont beaucoup plus strictes. Et pour cause : un trajet en avion demande bien plus de sécurité qu’un trajet en voiture. Et c’est la direction générale de l’aviation civile qui a annoncé la bonne nouvelle sur son site internet.

Conditions pour proposer un trajet de coavionnage

Cela vous paraît surréaliste ? Alors, laissez-nous vous donner davantage d’informations et notamment de conditions pour pouvoir proposer un trajet de coavionnage. Cela vous permettra certainement de croire davantage en l’apparition des avions partagés. Cette partie concerne les propriétaires de jets privés, désireux de partager leurs frais avec d’autres passagers candidatant sur internet. Pour pouvoir proposer un trajet en coavionnage, vous devez impérativement proposer un vol circulaire de moins de 30 minutes, dans un rayon géométrique maximal de 40km. Vous devez également, en tant que pilote d’avion, justifier d’au moins 200 heures de vol après obtention de votre licence et de 25 heures de vol au cours de la dernière année. Les pilotes autorisés à piloter un avion collectif devront être uniquement des pilotes professionnels certifiés.

Coavionnage : le développement d’une tendance révolutionnaire

Cette tendance pourrait bien se révéler révolutionnaire à terme. Déjà, d’un point de vue financier, elle risque de concurrencer sévèrement les compagnies aériennes classiques. Car le prix du billet d’avion pourra se révéler moins cher. Les sites de coavionnage se développent de plus en plus sur la toile en France. Mais nous restons un pays relativement en retard sur cette tendance. Aujourd’hui la France propose seulement 50 trajets par an à bord d’un avion partagé contre 4000 en Allemagne. Par conséquent, si la tendance ne se développe pas davantage dans l’hexagone, les investisseurs risqueraient de glacer leurs investissements et de les tourner vers des pays plus intéressés par le coavionnage. Et puisque votre satisfaction est notre seule priorité, voici un autre article qui vous donnera de nombreuses astuces pour voyager en jet privé.

PARTAGER
Commentaire
Je note : 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars
Loading...